Paul JOUVE (1878-1973)

Sacred elephants of Madura. 1926.

Oil on canvas, background gold mosaic effect
Signé en bas à gauche
Haut. 285 cm Larg. 335 cm

Historique

Jouve, lauréat de la bourse du gouvernement général de l'Indochine en 1921, effectua l'année suivante, un long voyage de onze mois en extrême orient. Jouve quittera la France au début du mois de septembre 1922, et rentrera en juillet 1923.
Ce voyage qui marquera durablement son œuvre lui fera découvrir, successivement, Ceylan, l'Annam, l'ancienne Indochine française, Angkor, il remontera ensuite jusqu'au Tonkin, puis la ville de Yun Nan dans l'Empire chinois, il séjournera un mois à Hué, la ville impériale, puis, retraversant l'Annam, s'arrêtera dans les indes Anglaises du Sud, avant de rentrer en France. 
Cette peinture, les éléphants devant le temple de Madura aux Indes anglaises, a été réalisée à l'atelier vers 1926, Jouve utilisera ce même genre de composition pour la commande de la décoration de l'hôtel particulier de la comtesse de Fels.

L'ensemble des panneaux décorant cet hôtel particulier est aujourd'hui dans les collections du Musée des beaux Arts de Reims.

Bibliographie

Paul Jouve par Félix Marcilhac,
Éditions de l’Amateur, Paris 2005.
Reproduit en couleur page 172

Paul JOUVE (1878-1973) - Sacred elephants of Madura. 1926.