Paul JOUVE (1878-1973)

Elephant all clad. 1922.

Oil on paper glued to a hardboard backing
Haut. 35 cm Larg. 40 cm

Historique

Cette peinture d'un éléphant caparaçonné avec son cornac a été faite sur le motif par Jouve, dans la ville impériale de Hué, en décembre 1922. Jouve, lauréat de la bourse du gouvernement général de l'Indochine en 1921, effectua l'année suivante, un long voyage de onze mois en extrême orient. Jouve quittera la France au début du mois de septembre 1922, et rentrera en juillet 1923. Ce voyage qui marquera durablement son œuvre lui fera découvrir, successivement, Ceylan, l'Annam, l'ancienne Indochine française, Angkor. Jouve remontera ensuite jusqu'au Tonkin, puis la ville de Yun Nan dans l'Empire chinois, il séjournera un mois à Hué, la ville impériale, ou notre peinture fut faites, puis, retraversant l'Annam, s'arrêtera dans les Indes Anglaises du Sud,  puis à nouveau à Ceylan, avant de rentrer en France.

Jouve conservera sa vie durant, cette peinture dans son atelier, puis l’offrira à Mlle Mollet le 1er janvier 1968, qui deviendra par la suite sa femme, Roberte Jouve.

`

Bibliographie

Paul Jouve.  vie et oeuvre par Félix Marcilhac,

Éditions de l’Amateur, Paris 2005.

Reproduit en couleur page 152.

Paul JOUVE (1878-1973) - Elephant all clad. 1922.